PARTAGER
Photo AFP

Une nouvelle fois inquiété par la justice, Nicolas Sarkozy vient d’être renvoyé en correctionnelle pour “corruption” et “trafic d’influence”. Décidément, l’ex-président français Nicolas Sarkozy occupe une sacrée place au sein du paysage judiciaire français. Ainsi, en plus d’être soupçonné d’avoir accepté de l’argent libyen afin de financer sa campagne présidentielle de 2007, voilà que Nicolas Sarkozy a été rattrapé par une affaire de corruption et de trafic d’influence à la Cour de cassation.

Dans les faits, la justice soupçonne en fait Nicolas Sarkozy d’avoir facilité la promotion à Monaco de son ami Gilbert Azbert, anciennement avocat général à la Cour de cassation contre un échange d’informations le concernant et classée secrètes  sur une procédure judiciaire annexe. Le Parquet National Financier a également demandé le renvoi de Thierry Herzog, avocat et grand ami de Nicolas Sarkozy en correctionnelle. 

En plus de ces deux histoires, Nicolas Sarkozy est sous le coup d’une seconde ordonnance de renvoi, via le dossier Bygmalion cette fois-ci, dossier pour lequel le juge Tournaire (qui s’occupe également de l’affaire Sarkozy / financement libyen) souhaite voir l’ancien président comparaître pour « financement illégal de campagne électorale ».

6 Commentaires

  1. L,on ne peut que recolter se qu,il seme.il avait ete elu 1 annee l,homme le plus influent du monde. Ce sont les tribunaux qui l,influence maintenant,qu,il se repente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.