PARTAGER
Photo by AP/Sunday Alamba

James Mendy n’est plus libre de ses mouvements. Haut responsable des services de renseignements sous l’ancien dictateur Yahya Jammeh, il a été arrêté pour son implication dans le meurtre d’un opposant. L’âme de Solo Sandeng mort en détention dans des circonstances qu’on ne peut expliquer réclame vengeance a-t-on envie de dire. La police a annoncé avoir mis la main sur l’un des instigateurs du meurtre de cet opposant au régime de Yahya Jammeh en 2016. James Mendy. Le décès de l’opposant a conduit entre autres  à l’éviction du pouvoir de Jammeh.

Plusieurs personnes membres de  la National Intelligence Agency (NIA)  impliquées dans le meurtre de l’opposant devraient être écoutées par la justice.

Selon les autorités policières, James Mendy a été placé en détention pour les besoins de l’enquête. En dehors de ce dernier, la justice s’est occupée des cas de huit anciens membres de la NIA accusés d’association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre dans l’affaire Sandeng. D’autres membres de  la  NIA sont en voie d’être jugés toujours dans cette affaire. Des témoins se sont déjà prononcés.

Par ailleurs, la semaine écoulée deux personnes se sont portées volontaires pour devenir des témoins de l’accusation. Il s’agit d’anciens agents des services de renseignements Ngora Njie et Sheikh Tijan Camara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here