PARTAGER

Suite à sa récente décision de taxer les importations d’acier et d’aluminium, Donald Trump a été lâché par l’un de ses proches conseiller. Ancien numéro deux de la Goldman Sachs et conseiller économique du président Donald Trump, Gary Cohn vient en effet d’annoncer à la surprise générale, sa démission. Ainsi, celui qui travaillait au sein de la Maison Blanche et qui côtoyait le président très régulièrement, a décidé de quitter le navire. La faute notamment à la récente décision du président américain, d’imposer des droits de douane de 25% pour l’acier et de 10% pour l’aluminium sur les importations aux États-Unis. Jugée isolationniste, cette décision a jeté un sacré froid un peu partout puisque les marchés ont tous ouvert dans le rouge, en Asie notamment ou la Chine semble craindre une véritable guerre commerciale.

Ainsi, c’est sur Twitter, que le président américain a annoncé être actuellement à la recherche d’un nouveau conseiller économique. Louant le travail extraordinaire réalisé par Gary Cohn durant plusieurs mois, il assure qu’il aura joué un rôle important dans la mise en place du nouveau modèle économique américain qui se veut plus protectionniste. De son côté, le principal intéressé, a déclaré qu’il s’agissait d’un véritable honneur d’avoir servi son pays, se satisfaisant notamment d’avoir réussi à faire passer une réforme fiscale qu’il juge « historique ». 

Très actif et virulent, Trump a ensuite expliqué que les Européens rendaient la tache compliquée aux États-Unis, puisqu’il serait « impossible de faire du business avec eux ». Une nouvelle attaque qui n’a plu à personne… Notamment au Mexique ! En effet, le pays, membre de l’alliance économique de l’ALENA, avec les États-Unis et le Canada, a profité de l’occasion pour menacer de taxer son tour les biens américains « sensibles politiquement ». Une décision qui ne devrait pas faire peur à Trump pour qui le principal visé par cette mesure est la Chine. Or, le pays ne représente que 2% des importations américaines d’acier.

1 COMMENTAIRE

  1. Certains ont toujours donné des conclusions hâtives aux décisions de Trump; pour comprendre plus tard qu’ils n’étaient pas à l’endroit de leurs idées. Les américains font semblant de ne pas suivre Trump, mais en réalité ils le suivent tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!