PARTAGER

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a exprimé dimanche son mécontentement envers l’OTAN ce dimanche. Il reproche à l’organisation son inaction dans l’opération militaire turque engagée en Syrie contre des milices kurdes. L’OTAN est dans le viseur du président Turc Recep Tayyip Erdogan. Dans une déclaration ce dimanche, le numéro un turc s’est dit déçu de la posture de l’OTAN, qui n’a pas daigné venir en aide à un membre de ladite organisation au moment où il en a le plus besoin.

Membre de l’OTAN depuis 1952, le président turc ne conçoit pas qu’on puisse réserver un traitement du genre à son pays, qui s’est engagé dans une opération militaire dans le nord de la Syrie. Le but de cette opération est d’expulser les milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG).

Pour les autorités turques, les YPG sont des « terroristes » et sont une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) engagé dans une sanglante guérilla sur le sol turc depuis 1984.

Par ailleurs, le président turc accuse les Etats-Unis d’aider les Unités de protection du peuple. Recep Tayyip Erdogan a rappelé que la Turquie a, depuis son adhésion respecté ses engagements et les promesses qu’elle a faite.

Mieux elle a pris part aux différentes interventions de l’organisation notamment en Afganistan, en Somalie et autres. Malgré tout, le président s’est engagé à conquérir Afrine, une ville du gouvernorat d’Alep, dans le nord-ouest de la Syrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!