PARTAGER

Le chien et le chat sont de tous temps les meilleurs compagnons de l’humain. Toutefois, leur compagnie peut se révéler être un couteau à double tranchant, tant pour leur propriétaire que pour l’entourage. Pour bénéficier de leurs pleines capacités, les propriétaires doivent donc prendre soin de leurs animaux.

Voir des animaux en compagnie d’hommes est un fait courant. Ils sont généralement élevés et entretenus pour leur fidélité. Les plus prisés sont les chats et les chiens. Mais il en existe d’autres, fait remarquer Hermann Brahi, ingénieur en production animale, spécialisé en biotechnologies animales. «On trouve tout type d’animaux de compagnie de nos jours : les serpents, les oiseaux, les tigres, les lions et d’autres ». Et ce, à plusieurs fins.

Pour Christelle qui a la compagnie d’un chien, c’est surtout pour des raisons de sécurité. « Avoir cet animal, permet d’éviter la visite inattendue et désagréable des voleurs », confie-t-elle. Un argument que partage Mispar Chabi-Egba, technicien supérieur en production et santé animale. Il soutient : « le chien aide à garder la maison mieux que les humains, car c’est très rare de voir un chien dormir la nuit ». Quant aux chats poursuit-il, « ils sont très utiles dans la lutte contre les rats, les souris et autres rongeurs ».

Outre la sécurité, la cohabitation avec les animaux de compagnie procure des avantages moins évidents. Cela participe à un mieux-être physique, à en croire dame Zita rencontrée dans les environs du carrefour Iita à Calavi. De retour d’une promenade en compagnie de son chien, elle explique : « Je fais du sport en me promenant avec mon chien ». Entre autres avantages, Hermann Brahi évoque aussi la lutte contre la dépression et la solitude.

De l’entretien des animaux de compagnie

Mais au-delà de ces avantages, avoir un animal de compagnie implique des responsabilités de la part du propriétaire. Il est d’une vérité qu’il faut les entretenir au risque de mettre en danger son entourage ou les animaux mêmes. Ayant compris cela, Christelle comme la plupart des personnes rencontrées avoue qu’elle donne à manger à son chien maintes fois dans la journée, pour lui éviter d’aller fouiller les poubelles. Ce chien qu’elle qualifie d’« omnivore », mange un peu de tout. Le technicien supérieur en production et santé animale Mispar Chabi-Egba, pour sa part, déconseille de donner « exactement ce que l’homme mange aux animaux, car une fois habitués à cela ils peuvent aller prendre un repas qui ne leur est pas destiné ». Pour lui, l’idéal est de donner du lait maternisé pour chien aux chiots, dès lors qu’ils ont faim. Et aux chiens ou chats, des croquettes ou boulottes de viandes, spécialement conçues pour eux, une fois par jour et de préférence avant 17 heures, au risque de les voir dormir la nuit.

Outre la nourriture, il faut aussi s’occuper de la santé de ces animaux, notamment la vaccination. Et le traitement diffère selon qu’on a un chien de race ou un chien local. Un chien local doit être vacciné contre la rage dès l’âge de 03 mois, et ce une fois tous les ans, conseille le technicien. Par contre renseigne-t-il, il faut administrer aux chiens de race déjà à l’âge de 7 semaines, le vaccin contre le Parvovirus, le vaccin Chpl (Carré-Hépatite-Parvovirus-Leptospirose) 3 semaines après, et le vaccin contre la rage une fois par an dès que le chien aura environ 4 mois. Egalement, ces animaux ne doivent pas être en divagation dans les rues.

Le revers de la médaille

A défaut de toutes ces précautions, les animaux de compagnie deviennent nuisibles. «Un chien non vacciné est un danger aussi bien pour les propriétaires que pour l’entourage. Lorsqu’il mord une personne, il lui transmet le virus de la rage, et si cette personne n’est pas traitée à temps, elle se met à aboyer comme un chien et meurt par la suite », explique Chabi-Egba Mispar. L’entretien permanent des animaux de compagnie, est donc le seul moyen pour mettre les animaux de compagnie hors de tout danger

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here