PARTAGER

Après le maire de Dakar Khalifa Sall, Karim Wade pourrait ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2019 au Sénégal. La faute à un projet de loi introduit au parlement par l’exécutif. Ce texte devrait modifier l’article L.57 du code électoral qui disposera désormais ce qui suit: « tout Sénégalais électeur peut faire acte de candidature et être élu, sous réserve des conditions d’âge et des cas d’incapacité ou d’inéligibilité prévus par la loi ».En clair, pour être candidat, il faut que Karim Wade soit préalablement inscrit sur une  liste électorale.

Un luxe que le fils de l’ancien président sénégalais ne peut pas s’offrir  actuellement puisqu’il est frappé par l’article L.32 du code électoral.Un article  qui empêche les personnes condamnées à une peine de prison, de s’inscrire sur les listes électorales pendant cinq ans.(Karim Wade a  été condamné à six ans de prison en 2015 pour enrichissement illicite, puis gracié en 2016 par le  président Macky Sall).

Selon Babacar Guèye, un professeur en droit constitutionnel de l’université de Dakar, les jeux sont presque faits .Karim Wade serait hors course pour la prochaine présidentielle si le projet de loi est approuvé par le parlement.« Si le projet de loi est voté par les députés, il ne pourra pas se présenter à l’élection présidentielle » a t-il  déclaré .

Son avis n’est pas partagé par Me El Hadji Amadou Sall, un fidèle du régime d’Abdoulaye Wade.Pour l’avocat, même s’il y a une volonté d’écarter Karim Wade de la course, ce n’est pas pour autant que le pouvoir y parviendra.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.