PARTAGER
Photo: Peter Still / Redferns / Getty Images

Le vendredi 11 mai dernier, la communauté universitaire d’Abomey Calavi a encore célébré la mémoire de l’artiste international jamaïcain Bob Marley, décédé il y a de cela trente 37 ans. C’était à travers un géant concert live, organisé sur le terrain de handball de l’université, que ses fans ont loué ses œuvres musicales et son combat d’icône pour la libération et l’éveil de conscience des peuples.

Comme à l’accoutumée depuis plusieurs années, le campus d’Abomey-Calavi a encore vibré au son et à la musique de Bob Marley, la légendaire star du Reggae, le vendredi 11 mai dernier. Et quiconque vivant aux abords du Campus, mais qui ignorait la disparition du père du mouvement Rastafari, à entendre de loin les multiples morceaux interprétés, aurait facilement pu croire assister à concert live donné par Bob Marley en personne. Mais ce n’était pas du tout le cas.

Malgré l’éloignement de son décès dans le passé, l’artiste international jamaïcain demeure encore très présent dans l’esprit des gens, au point où la communauté universitaire d’Abomey-Calavi a érigé le 11 mai de chaque année, date anniversaire de décès sa fête nationale. Le vendredi dernier, tous ses fans se sont massivement invités sur le terrain de handball au Campus d’Abomey Calavi, pour commémorer la mémoire de leur idole. De 21 heures à 4 heures du matin le lendemain, étudiants et autres fans du roi Rastafari, venus de tous les coins de la ville de Calavi, de Cotonou et environs, se sont retrouvés devant l’amphi Mk2 de l’Uac, pour partager la joie du souvenir des combat de Bob Marley, en chantant ses morceaux et en dansant le Reggae.

Tout l’espace situé entre la résidence universitaire Mk2, Assan II, la zone des Kiosques et le Bâtiment abritant l’ensemble artistique et culturel des étudiants, était débordé de monde. On voyait à peine le groupe musical les K-seurs de l’Eace en concert live sur le podium. Presque tout le monde chante et danse. Pour les étudiants, l’anniversaire du décès de Bob Marley suscite tant d’engouement de part le monde, parce que l’homme de son vivant avait beaucoup travaillé pour la libération des peuples et l’éveil des consciences.

« Je suis venue participer à cette fête, parce que Bob Marley est homme qui s’est énormément battu pour la libération des peuples et l’éveil des consciences », a justifié Iswath Badahoui, une étudiante en linguistique 2.

Elle n’a pas caché sa joie pour avoir pris part à cette soirée. Pour Murielle Soloté, une étudiante en entreprenariat à l’université privée Esperanza, contrairement à ce que l’opinion pense, la journée du 11 mai pour eux est une journée de sensibilisation contre la consommation du tabac. Mais le constat sur place contredit sa déclaration, car surplace, bien des individus fumaient un peu de tout

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!