PARTAGER

Après les ligues Atacora-Donga et Borgou-Alibori, le week-end écoulé, les ligues Ouémé-Plateau et Atlantique-Littoral ont été gratifiées de matériel sportifs. Dans son souci de développer l’athlétisme dans tous les départements du Bénin, la Fédération béninoise d’athlétisme dirigée par l’adjudant Vierin Dégon, a entrepris de doter les différentes ligues de matériels et de ressources financières.

Ainsi, ce mercredi 2 mai 2018, le stade Charles de Gaulle de Porto-Novo a servi de cadre dans la matinée à la remise de matériels sportifs à la ligue régionale Ouémé-Plateau. Ce don de matériel a été accompagné d’un chèque de 930.000 FCFA.

Dans l’après-midi de ce mercredi, le même geste a été fait à l’endroit de la ligue Atlantique-Littoral, dirigée par Alfred Gnanguènon. La cérémonie a eu lieu au stade Général Mathieu Kérékou de Kouhounou.

Après la remise, l’adjudant Vierin Dégon a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage des matériels reçus et de l’enveloppe financière. Le président de la ligue régionale Atlantique-Littoral, n’a pas manqué de remercier le Comité exécutif de la Fédération béninoise d’athlétisme pour le geste à leur endroit.

Le président de la Fédération a aussi procédé à la remise d’enveloppes aux bénéficiaires du PFPAA, qui sont au total 20.

Achille Aïhou apporte des clarifications sur le PFPAA

Dans l’optique de permettre aux athlètes béninois de bien se préparer, la Fédération béninoise d’athlétisme, a initié le Programme Fédéral de Préparation et d’Assistance aux Athlètes (Pfpaa). La mise en œuvre du programme suscite des remous. A travers un communiqué, le secrétaire général de la fédération apporte des clarifications sur ce programme. Lisez ci-dessous le communiqué.

Communiqué

Depuis la publication de la liste des athlètes et des entraîneurs retenus dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Fédéral de Préparation et d’Assistance aux Athlètes, beaucoup d’acteurs estiment devoir en faire partie.

Je voudrais porter la connaissance de tous que ce programme a été pensé, mûri, documenté, conçu et rédigé à l’initiative de la Fédération avec des paramètres et procédures de mise en œuvre bien clairs. L’objectif visé en initiant le PFPAA est de contribuer à un meilleur encadrement de nos athlètes afin de disposer d’une équipe compétitive à l’horizon du Tournoi de la Solidarité que nous abritons et à d’autres compétitions intermédiaires et post majeures.

Nous avons aussi misé sur la jeunesse cherchée à encourager des efforts et motiver les premiers acteurs de la révélation de nos potentiels que sont les athlètes et les entraineurs.

A partir de ces repères chacun devra se faire son idée et se convaincre qu’aucune action entreprise par notre Comité Exécutif n’est isolée et se retrouve pleinement dans la mise en œuvre de notre Plan Stratégique de Développement pour laquelle les conclusions des assises d’Abomey nous servent de boussole.

Nous invitons chaque acteur de sa position, à contribuer et à travailler où qu’il se trouve à la relance de notre choix commun de discipline sportive.

Je lance un vibrant appel à ceux qui n’ont pas été intégrés cette fois-ci dans le PFPAA à travailler pour répondre aux critères d’éligibilité dont le nœud principal reste la compétence, la discipline, la volonté et l’engagement.

La Fédération travaille à donner corps chaque jour dans une démarche scientifique à tous les axes et vecteurs qui contribuent au rayonnement d’un athlétisme fort et compétitif.

Cette ambition et cette aspiration ne pourront prendre corps sans une administration centrale fédérale outillée, compétente et disponible, à des Ligues Régionales formées, conscientes, engagées, professionnelles et opérationnelles, à des commissions spécialisées investies par des compétences adéquates et motivées, à des journalistes sportifs au fait de nos réalités, à une diplomatie audacieuse et révélatrice de nos potentiels…

J’en aurais fini en invitant les uns et les autres à faire confiance à l’équipe fédérale qui regorge à ne point en douter de compétences avérées en athlétisme et dans bien de secteurs professionnels vitaux pour le rayonnement de notre organisation.

Aux détracteurs tapis dans l’ombre qui ignorent dans leur grande majorité qu’aucune manœuvre ne serait restée cacher une éternité et que nous savons pertinemment que des loups vertus de peaux d’agneaux sont dans nos rangs et que leurs actions, faits et gestes directement portés ou confiés à des tierces ne sauraient annihiler la force de notre engagement à écrire de belles lettres de notre passion commune.

Tout dirigeant de notre athlétisme aujourd’hui est bien conscient que sa position n’est pas éternelle et que de sa compétence et sin sacrifice il n’attend en retour aucune reconnaissance de qui que ce soit, mais la satisfaction chaque jour qui passe d’accomplir la vision commune, source de la motivation qui l’a conduit à postuler au Comité Exécutif de la Fédération Béninoise d’Athlétisme.

Chaque acteur devra être mû par sa volonté à construire au Bénin un athlétisme chanté et célébré tant sur nos terres que sur le toit du monde.

Merci de votre attention.

Le Secrétaire général

Achille Aïhou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!