PARTAGER

La lune de miel entre Muhammadu Buhari et l’un de ses plus importants soutiens Olusegun Obasanjo est bel et bien terminée. Alors que les hostilités avaient commencé par une petite remarque assassine de l’ancien président Obasanjo, les relations entre les deux hommes se sont envenimées au fil du temps.

Boko Haram et la maladie de Buhari comme déclencheurs

Les deux hommes qui étaient très proches lors de la campagne présidentielle passée se sont opposés sur divers dossiers notamment la lutte contre le terrorisme et la maladie de l’ancien président.

En effet, même si des avancées ont été constatées dans la lutte contre le terrorisme, Olusegun Obasanjo estime qu’il y a encore beaucoup à faire et que Buhari n’a pas respecté sa promesse. L’épisode de l’absence pour raison médicale de Buhari a fini par envenimer la situation. D’abord des appels à la démission, Olusegun a clairement expliqué à l’actuel président qu’il ne devait pas se représenter.

Buhari passe à l’offensive

D’habitude silencieux sur le sujet, Muhammadu Buhari est sorti du silence lors de son récent voyage aux USA. Il a dénoncé la récente lettre ouverte de son ancien allié; lettre qu’il a qualifiée d’abusive.

Et comme une cerise sur le gâteau, il a rappelé très rapidement qu’il était candidat à sa propre succession.De quoi raviver les tensions avec son ancien allié.

8 Commentaires

  1. Commenter :Chers compatriote nous devons prier pour eux nos leaders politique pour que l’esprit de Dieu leurs guident.Dirigée une nation n’est pas facile,ils on des visions pour leurs pays mais une fois arrivé il y a une force qui les bloques de faire ce qui leurs due.

  2. “Torturer” le mot est un peu fort. Disons que cette situation est révélatrice de la nature humaine et que l’on ne peu pas être et avoir été.

  3. C’est vraiment incompréhensible pour cet ancien président de torturer un président en activité, car nous savons et il est reconnu de tous que le commandant de bord est et reste le dernier à se sauver d’un équipage et peut même mourir dans ce sauvetage, et si obasanjo veut revenir la magistrature de don pays jugera de son éligibilité pour l’heure c’est le parti de Buhari qui jugera de sa réélection

  4. C’est vraiment incompréhensible pour cet ancien président de torturer un président en activité, car nous savons et il est reconnu de tous que le commandant de bord est et reste le dernier à se sauver d’un équipage et peut même mourir dans ce sauvetage, et si obasanjo veut revenir la magistrature de don pays jugera de son éligibilité pour l’heure c’est le parti de Buhari qui jugera de sa réélection

  5. Il ne font rien ses président africains pour leurs pays y compris le donneur de leçon Obasanjo,la ferme,vous êtes que des malheurs pour l’Afrique,sauf le pouvoir compte pour vous .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!