PARTAGER
Photo : ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / POOL / AFP

C’est à l’occasion d’un entretien télévisé accordé à la presse autrichienne, que le président russe Vladimir Poutine a assuré ne pas soutenir les conclusions du rapport international indépendant, concernant le crash du vol MH17. Le mystère autour du crash du vol MH17 en Ukraine reste entier. En effet, si une enquête internationale indépendante assure que l’avion a été visé par des tirs de missiles russes, Vladimir Poutine lui, estime que les arguments du Kremlin, censé les disculper de toute attaque, n’ont pas été entendus.

Ainsi, selon les déclarations du président russe, l’armée ukrainienne utilise des armées fabriquées à l’époque, en URSS ou aujourd’hui, en Russie : infanteries, avions, systèmes aériens… Tout l’arsenal ukrainien serait fourni par Moscou. Résultat, les armes ukrainiennes ont très bien pu être à l’origine de ce terrible incident, comme l’explique Poutine, qui assure par ailleurs regretter la mort de toutes ces personnes.

La Russie et la Malaisie demande une enquête plus juste

Enfin, le président Russe à profité de l’occasion pour fustiger le fait que l’Ukraine soit admise à participer à cette enquête indépendante. Selon lui, le pays est forcément intéressé par un résultat qui lui conviendra, résultat, cette enquête indépendante est d’ores et déjà biaisée, surtout que la Russie elle, n’a pas été consultée.

De son côté, la Malaisie ne semble pas vouloir accabler la Russie, assurant d’ailleurs ne pas avoir de preuves concernant l’implication russe dans ce tragique événement. Appelant tous les partis à la retenue, la Malaisie souhaite également que les experts russes soient entendus et soient admis à participer à l’enquête afin que celle-ci soit impartiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.